Vu sur le web n°55 du Forum Francophone des Affaires du 20 mars 2013

Publié le 20 mars 2013

Les économistes appellent à la coopération maghrébine

A l’occasion du forum Paris-Casablanca Round les acteurs économiques du Maghreb et du monde entier, ont réfléchi aux moyens de faire avancer la région. D’après Magharebia, Les ministres des finances tunisien et marocain ont évoqué la mise en place d’une Union du Maghreb. Une véritable coopération dans la région permettrait de consolider l’élan démocratique et créer des emplois. Il s’agit aussi de créer un bloc compétitif en dialogue avec l’Union Européenne. Dominique Strauss-Khan, ancien directeur du FMI, a évoqué à l’occasion le potentiel économique du Maroc et les difficultés de la région. L’un des avantages du Maghreb est une population jeune : 75 % de la région a entre 18 et 30 ans !

L’économie vietnamienne démarre l’année très fort

D’après Vietnam +, la production industrielle connaît un redressement spectaculaire au Vietnam ! L’année 2013 s’annonce très positive avec un investissement direct étranger (IDE) à 281 millions de dollars, soit une augmentation de 74 % en glissement annuel. De plus, le chiffre d’affaires d’exportation a atteint 10,1 milliards de dollars, les produits d’exportation majeurs sont les téléphones et les pièces détachées. Si bien qu’en janvier, le pays a affiché un excédent commercial de 200 millions de dollars. La consommation intérieure augmente aussi à l’occasion du Têt (fête du nouvel an lunaire) mais il faut réussir à stabiliser les prix du marché pour ne pas contraindre cette consommation.

Recul du déficit commercial du Canada avec le monde

D’après Radio Canada, le déficit commercial à 901 millions de dollars en décembre, contre 1,7 milliard de dollars le mois précédent, selon les chiffres de Statistique Canada. Si les exportations vers les Etats-Unis ont baissé de 4 % (baisse des exportations de véhicules automobiles et de pièces pour véhicule automobile), les exportations vers les autres pays ont augmenté de 8,5 % pour atteindre 10 milliards de dollars. Et le déficit commercial avec les autres pays que les Etats-Unis est passé de 5,5 milliards de dollars en novembre à 4,4 milliards de dollars en décembre !

Algérie : l’économie bénéficie de l’effet Hollande

Les échanges se renforcent entre les deux rives de la Méditerranée ! Les Français investissent avec les entreprises locales pour dynamiser leurs relations économiques. Marie Dauget, représentante du Medef a rappelé que 450 entreprises françaises travaillent en Algérie et emploient 35 000 personnes ! Selon Jeune Afrique, Renault montera prochainement une usine automobile à Oran en formant une coentreprise entre la France et l’Algérie. Le groupe pharmaceutique français Sanofi-Aventis s’installe aussi, l’entreprise Biogeaud (pour faire de la confiture) et l’éditeur de logiciel de santé Medasys collaborent également avec l’Algérie. Il s’agit en somme d’une coopération en plein essor !

Le Burkina Faso reprend en main son secteur minier

L’exportation de l’or du Burkina Faso représente 20,1 % de son PIB. Le premier ministre Luc Adolphe Tao entend bien faire des mines le « véritable moteur du développement local ». Le secteur n’a pas encore assez bien organisé ce qui nuit à sa productivité. Mais aujourd’hui, d’après le faso.net, les mines sont érigées en priorité économique et sociale.

Sénégal : entre francophones on se comprend

Depuis deux ans, le contact a été noué entre l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM) et le Centre africain d’études supérieures en gestion (Cesag) à Dakar. Selon Jeune Afrique, le Canada investit massivement au Sénégal et en Afrique de l’Ouest pour valoriser le capital minier de la région. Pour le Cesag ce partenariat lui permet de s’insérer dans le secteur des mines et de renforcer son leadership sous régional. Il faut savoir que la première section locale de l’ICM servira d’exemple dans la région puisqu’Abidjan, Ouagadougou, et Conakry ont déjà manifesté leur intérêt pour une démarche similaire.

Davos : la chimie et les sciences du vivant belges bien représentées

A l’occasion du Forum économique de Davos qui a lieu tous les ans, les secteurs de la chimie et des sciences du vivant font leur promotion, d’après le journal Le Vif. Ce secteur est très important pour la Belgique et la Wallonie comme le souligne Pascal Lizin, président de la fédération belge de la chimie et des sciences du vivant, Essenscia. A noter : le port d’Anvers est le premier port chimique d’Europe ! Davos est l’occasion parfaite de promouvoir un secteur qui sauve presque la balance commerciale de la Belgique !