Développement international Desjardins

Trente-huit ans au service d’un meilleur accès aux services financiers

 

Depuis sa création en 1970, Développement Intern ational Desjardins (DID) est intervenu dans une soixantaine de pays en développement et en émergence afin de mettre en place et de renforcer des institutions financières locales visant à faire des services financiers un levier de développement accessible à tous. Parmi ces institutions se trouve le Réseau des Caisses Populaires du Burkina (RCPB), un partenaire que DID a accompagné tout au long de son évolution. Depuis sa mise en place en 1972, le RCPB s’est développé au point de compter aujourd’hui plus de cent caisses, quelque 700 employés et près d’un million de membres. Parmi les plus récents développements entrep ris par DID et le RCPB, on compte l’instauration d’un C e n t re financier aux entrepreneurs (CFE) et l ’ introduction des transactions intercaisses.

 

Le CFE de Ouagadougou : une bouffée d’oxygène pour les petits entrepreneurs. Les entrepreneurs jouent un rôle de premier plan dans la croissance économique de leur communauté, et donc dans la lutte à la pauvreté. Mais pour faire croître leur entreprise, ils doivent avoir accès à des services financiers adaptés à leurs besoins.

 

C’est pour venir en aide à ces entrepreneurs que DID s’est associé au RCPB ainsi qu’à l’Agence Canadienne de Développement International (ACDI) pour mettre en place un CFE dans la capitale burkinabè, Ouagadougou. Celui-ci vient compléter l’offre de service des caisses du RCPB en ce que les spécialistes qui y travaillent sont en mesure d’offrir des services financiers et des conseils de gestion répondant aux besoins spécifiques des entrepreneurs, de manière à les accompagner au fil de la croissance de leur entreprise. Le CFE constitue ainsi la bouffée d’oxygène dont plusieurs entrepreneurs avaient besoin pour aller de l’avant. En date du 31 décembre 2007, après moins de quatre ans d’existence, le CFE avait Développement international Desjardins Trente-huit ans au service d’un meilleur accès aux services financiers octroyé des prêts pour un montant total s’élevant à 12,2 milliards de FCFA (30 millions de dollars américains). Il a ainsi permis de formaliser des centaines de petites entreprises qui opéraient jusque là en marge du secteur formel et de créer ou de consolider des milliers d’emplois. Le quart du crédit total émis par le CFE a par ailleurs été octroyé à des femmes, aidant celles-ci à prendre leur place dans le monde des affaires. Déjà, le CFE de Ouagadougou a fait la preuve de sa pertinence pour le développement du Burkina Faso. En participant à la consolidation et à l’essor des petites et moyennes entreprises, il favorise le développement du secteur privé et, avec lui, l’emploi, la création de la richesse et l’amélioration des conditions de vie de la population de ce pays.

 

Les transactions intercaisses : synonymes de sécurité et de convivialité pour la population. Le RCPB fait par ailleurs partie des six réseaux de coopératives financières qui prendront part au vaste chantier que vient d’entreprendre DID afin d’introduire les transactions intercaisses grâce à un financement de 9,1 millions de dollars américains de la Fondation Bill-et-Melinda-Gates. Ce chantier, qui s’étendra sur trois continents, permettra aux membres de ces coopératives d’effectuer des transactions dans différents points de service au sein d’un même réseau, ceci grâce à la nouvelle plateforme informatique qui reliera désormais entre eux ces points de service. Cette innovation sera particulièrement profitable aux petits entrepreneurs, qui font souvent des affaires en plusieurs points du pays et n’auront plus, dorénavant, à transporter d’espèces sur de longues distances.


«Pour ces institutions financières et leurs membres, la possibilité d’effectuer des transactions de façon sécuritaire est tout aussi importante que l’accès au crédit. Nous sommes convaincus que ce projet d’interconnectivité, en aidant à répondre à ces besoins de base, contribuera à améliorer l’accès aux services financiers et à réduire la pauvreté des populations locales en plus de servir de modèle pour d’autres réseaux de microfinance ailleurs dans le monde», a déclaré la présidente-directrice générale de DID, Anne Gaboury.

 

DID est une composante du Mouvement des caisses Desjardins, le plus grand groupe financier intégré de nature coopérative au Canada.