La dynamique numérique dans l’espace francophone

Publié le 25 juin 2012

Pour les francophones, le numérique est un nouveau créneau sur lequel il est nécessaire de se positionner. Ainsi, de l’université numérique francophone aux rencontres des réseaux sociaux entre la France et Israël, en passant par le développement du numérique en Afrique et le renforcement des relations entre le Québec et le Brésil notamment sur les technologies de l’information et de la communication (TIC): panorama sur le développement du numérique francophone.

L’Afrique francophone construit son futur sur le numérique

Dans plusieurs pays de l’Afrique francophone, le numérique est admis comme étant la solution pour améliorer les rapports entre les administrations et les citoyens, mais aussi pour développer les affaires commerciales.

Le numérique pour développer l’économie ?

En Tunisie, le numérique prend la première place. Le 8 mai dernier, un débat intitulé « Et si l’économie numérique était la meilleure réponse aux défis de la Tunisie ? » a eu lieu. Cet évènement a donc été l’occasion de faire le point sur la politique numérique de ce pays du Maghreb.

• A l’occasion des journées de l’Innovation, les étudiants tunisiens ont créé de nombreux projets numériques qui les mèneront peut-être à la « Imagine Cup », la plus grande compétition numérique au monde, en Australie. En parallèle, des « DevDays », consacrés aux développeurs seront organisés afin qu’ils puissent échanger avec des experts locaux et internationaux, mais aussi avec de grandes entreprises championnes dans ce secteur (Dell, OneTech, etc).

• La Guinée souhaite achever sa transition vers le numérique le 17 juin 2015. Dans ce cadre, le Conseil National de la Communication a tenu une conférence de presse en avril dernier afin de présenter les objectifs du plan permettant le passage des médias de l’analogique au numérique.

• Concernant l’Algérie, l’agence Ecofin (TIC et Telecom) revient sur le programme e-Algérie 2013 qui devait aider au passage du pays vers le numérique, mêlant administration en ligne et projets d’ouverture des données. . D’après l’article, l’objectif ne sera jamais atteint d’ici 2013…

Le pari africain de l’éducation en ligne / téléenseignement

• Retour en Tunisie où l’on mise également beaucoup sur le téléenseignement.. En témoigne, toujours dans le cadre des Journées de l’Innovation, l’organisation d’un Forum des enseignants innovants qui permet aux enseignants de proposer des solutions numériques afin de rendre l’apprentissage plus stimulant.

• Par ailleurs, du 3 au 5 mai se tenait à Tunis le Forum International MedAfrica Education 2012. Ce dernier avait pour thème « Construire l’école numérique de demain ».

• Les 10 et 11 mai derniers, à l’occasion d’un forum sur l’éducation virtuelle qui se tenait à Addis Abeba (Ethiopie), le Sénégal a présenté les différents volets de sa stratégie numérique dédiée à l’éducation. Parmi les initiatives sénégalaises, on compte la production et la diffusion de contenus numériques via des plates-formes d’enseignement à distance. Etant donné toutes ces initiatives en faveur du numérique, il est utile de rappeler l’existence de l’association Solidarité Francophone pour le Numérique, qui œuvre à réduire la fracture numérique entre les pays francophone.

Et l’espace francophone sur Internet ?

Internet, de par son accessibilité dans le monde, est un espace et un outil de promotion de la francophonie. Plusieurs initiatives ont, à cet égard, vu le jour ces dernières années.

L’Institut de la Francophonie Numérique, dont le rôle est de « développer la culture numérique et renforcer la place du français sur la Toile », a créé le Réseau Francophone Numérique. Cet espace regroupe déjà un nombre important de grandes institutions documentaires de la Francophonie, et est voué à être enrichi dans les années à venir !

• Mars 2012 a vu naître, à l’occasion du Salon du Livre de Paris, la première bibliothèque numérique francophone à destination des aveugles ou des malvoyants : la Bibliothèque Numérique Francophone Accessible (BNFA), qui compte déjà environ 8000 ouvrages.

• Pour financer toutes ces initiatives, il est possible de faire appel au Fonds francophone des Inforoutes, qui a pour mission d’apporter un financement aux « initiatives multilatérales de production de contenus et d’applications numériques francophones ».

Le numérique au cœur des relations d’affaires franco-israéliennes et bresilo-québécoises

Les pays francophones tissent leurs relations commerciales dans le domaine du numérique avec des pays francophones ou non.

Exemples :

• En avril dernier, la Chambre de Commerce France-Israël a organisé les 11èmes Rencontres Economiques et Technologiques France-Israël, qui avaient cette année pour thème les réseaux sociaux. Avec 20% de la population israélienne d’origine francophone, les relations commerciales entre les deux pays, si elles existent, pourraient être améliorées.

• En juin dernier, onze blogueurs high-tech français sont allés en Israël afin d’en apprendre plus sur le secteur numérique israélien, qui a énormément à offrir.

Le Québec a, quant à lui, décidé de se rapprocher du Brésil afin de développer leurs relations, notamment dans le secteur des technologies de l’information et de la communication. C’est d’ailleurs dans ce but que le premier ministre québécois s’est rendu au Brésil en avril dernier.