Trois nouvelles universités asiatiques rejoignent l’AUF

Publié le 5 juillet 2010

L’agence universitaire de la francophonie étend son réseau de membres dans la zone Asie-Pacifique. Le Courrier du Vietnam rapporte que l’AUF accueille trois nouvelles universités, une chinoise, une indienne et une vietnamienne.

 

 

C’est à l’occasion de sa réunion de mai dernier, que le conseil associatif de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) a officiellement entériné la décision d’élargir sa présence dans cette région du monde.

 

 

Le premier de ces trois nouveaux établissements est l’Université de Dehli, en Inde. Avec ses 300.000 étudiants, elle est l’une des plus importantes universités du pays. Elle est aussi l’une des plus anciennes : crée en 1922, son offre de formation est aujourd’hui très riche et prisé dans l’ensemble de la région. A l’heure actuelle, ce sont plus de 1300 étudiants qui suivent une licence ou un master de français.

 

 

La Chine est à l’honneur avec l’Université Normale de Chine du Sud, basée à Canton, qui rejoint également l’AUF. Parmi ses 30.000 étudiants, 500 étudient soit des cours de français, soit d’autres matières enseignées en français. L’enseignement des langues étrangères est une dominante dans cette université qui accueille chaque année 2000 étudiants ne parlant ni cantonnais ni mandarin.

 

 

Et c’est enfin l’université de Thai Nguyên qui rejoint, pour le Vietnam, les membres de l’AUF. L’université de Thai Nguyên fait partie des trois universités régionales qui disposent d’un statut particulier leur conférant une grande autonomie. Ici, la langue française s’enseigne depuis peu, mais déjà 500 des 27.000 étudiants sont inscrits pour suivre des cours, comme pour l’Université Normale de Chine du Sud, soit de français, soit en français.

 

 

L’ouverture de l’AUF dans cette région témoigne de la nécessité pour les acteurs de la francophonie de vivre avec leurs temps. En soutenant ces établissements qui dispensent des enseignements de qualité, l’AUF ouvre les portes aux étudiants des entreprises francophones travaillant en Inde, en Chine, au Vietnam, ou leur permettent, une fois leur diplôme en poche, de sauter le pas et venir exercer leur profession dans un pays de la francophonie.