Le FFA vu par les chefs d’Etat et de gouvernement francophones

Boutros

Boutros BOUTROS – GHALI
Ancien Secrétaire général des Nations UniesAncien secrétaire général de l’Organisation Internationale de la Francophonie

Le Forum francophone des Affaires, créé voilà plus de 25 ans, lors du Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de Québec, apporte une dimension unique à la Francophonie, tout en contribuant à enraciner les valeurs qu’elle véhicule. En développant les relations et les échanges entre acteurs économiques francophones, tant publics que privés, en favorisant la diffusion de l’information et les transferts de savoir-faire, le FFA a permis de créer un espace original placé sous le signe de la coopération et de la solidarité. Mais le FFA, en accompagnant les entreprises, en français, dans leur activité à l’international prend également une part décisive pour que le français reste une langue de travail et d’affaires, servant ainsi la promotion de la diversité linguistique et culturelle, premier pas sur la voie de la démocratisation de la mondialisation.

JOSEPH KABILA,Président de la République démocratique du Congo

En 2012, la République démocratique du Congo accueillait le Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement francophones. C’est au tour du Sénégal de le recevoir avec pour thème : « Femmes et jeunes en Francophonie : vecteurs de paix, acteurs de développement ». La langue française et des valeurs en partage, fruits d’une histoire, ont aussi à s’exprimer dans les domaines économiques. Ce furent là les conclusions du Sommet de Kinshasa. Les entreprises qui sont les moteurs de la croissance, sont des partenaires essentiels : sans elles, pas de création de richesses. C’est donc avec elles que les Etats doivent concevoir les stratégies qui assurent le développement.C’est pourquoi le Forum Francophone des Affaires qui regroupe les acteurs économiques francophones et favorise le dialogue entre ceux-ci et les instances publiques est un maillon essentiel dans la sphère francophone. C’est grâce au FFA que se multiplient les contacts entre entreprises francophones qui ainsi défendent une conception commune de la vie des affaires. Je salue l’initiative de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et du Forum Francophone des Affaires qui ont, ensemble, réalisé la Charte éthique des entreprises francophones, laquelle décline dans l’économique les valeurs politiques de la Francophonie.

En République Démocratique du Congo comme dans toute l’Afrique francophone, le Forum Francophone des Affaires contribue au rayonnement de l’entreprise respectueuse des hommes qui l’animent. Je souhaite que le Forum Francophone des Affaires poursuive son action en fédérant les métiers autour d’une démarche à la fois économique et éthique, tout en contribuant aux actions qui permettront au français de demeurer une langue économique, de travail et d’enseignement au service des francophones du monde entier, ambition qui est bien évidemment celle des jeunes francophones qui ont à cœur de faire vivre la francophonie économique porteuse d’avenir.

Le Forum Francophone des Affaires vu par des chefs d’Etat et de gouvernement francophones

Traian BASESCU
Président de la République de Roumanie
 La Roumanie et ses citoyens offriront aux participants du FFA un cadre amical et chaleureux.

berenger

Paul R. BERENGER
Premier ministre de Maurice
Je souhaite la réussite du FFA dans son ambition d’être l’opérateur reconnu de la francophonie pour le secteur des affaires.

Paul BIYAPrésident de la République du CamerounJe salue l’initiative du FFA qui traduit, s’il en était besoin, la nécessaire synergie entre l’économie et la culture.

Jean CHRETIENAncien Premier ministre du Canada Le FFA se place en tête des organisations internationales qui oeuvrent en faveur de l’économie.

Antonis SAMARASPremier ministre de la République helléniquec’est un événement pour notre pays de recevoir le Forum Francophone des affaires.

Idriss DEBYPrésident de la République du Tchad Le Tchad attend beaucoup du FFA, qui doit être le levier de la canalisation des énergies en vue de créer un environnement économique francophone viable et fiable.

Joseph DEISS Conseiller fédéral – Suisse J’espère que la nouvelle réorganisation du FFA lui permettra de bien appuyer l’activité des acteurs économiques de chaque pays.

François-Xavier de DONNEAMinistre d’Etat du Royaume de Belgique Le FFA agit concrètement. Les entreprises du réseau animent une réelle dynamique d’échanges commerciaux et de partenariats industriels.

Janez DRNOVSEK Président de la République de Slovénie Notre pays attend avec confiance et optimisme de la récente création de la section slovène du FFA des résultats concrets.

Driss JETTOUPremier ministre du Maroc Le FFA, en mettant en place des événements tels que les Assises économiques ou la réunion des ministres de l’agriculture, contribue à ouvrir des champs d’exploration.

Joseph Kabila Président de la République Démocratique du Congo Je soutiens les efforts entrepris par le FFA pour favoriser un développement économique équitable et juste entre les nations tout en renforçant la francophonie

Emile LAHOUDPrésident de la République du Liban Le Forum doit être un lieu privilégié du codéveloppement et de la coopération économique nord-sud.

Pierre NKURUNZIZAPrésident de la République du Burundi Nous saluons les remarquables performances du FFA en qui nous voyons un des maillons essentiels de la chaîne de solidarité des pays ayant l’usage de la belle langue française en partage .

Ismaël OMAR GUELLEH Président de la République de Djibouti Le FFA doit permettre à Djibouti d’accroître sa présence dans la sphère économique francophone.

Calin POPESCUPremier ministre de la République de Roumanie Le gouvernement et les milieux d’affaires roumains attachent une grande importance à la coopération économique dans le cadre offert par le FFA.

Boni YAYIPrésident de la République du BéninPrésident de l’UEMOA.J’apporte un soutien à l’action du FFA qui fait un remarquable travail en fédérant les acteurs économiques.

Ahmed AbdallahMohamed SAMBI Président de l’Union des Comores Je salue le rôle important que joue le FFA, dimension économique de la Francophonie qui permet aux plus démunis de faire face aux défis mondiaux.

Hun SENPremier ministre du Cambodge Les acteurs économiques du FFA doivent se mobiliser pour en faire le pilier du renouveau de la francophonie.

TRAN DUC LÜONG Président de la République du Vietnam Le FFA joue un rôle important en tant qu’acteur à part entière dans l’espace économique francophone.

Dino Viérin Président du gouvernement valdôtainUn exemple de l’attention du FFA au dynamisme économique et culturel des réalités francophones de montagne.