3, place de la Coupole, BP 98
94223 Charenton Cedex, France
Tendances économiques

Observatoire du tourisme francophone Janvier

L’Algérie investit dans le tourisme d’affaires.

Tsa-Algerie fait le point sur les différents projets en vue de favoriser le tourisme d’affaires en Algérie qui compte 1 120 établissements hôteliers dont huit classés cinq étoiles. Smaïl Mimoune, ancien ministre du Tourisme, au conseil des nations, a indiqué que 523 projets sont en cours dans le nord du pays mais aussi dans le sud. La tendance actuelle montre que les Arabes montrent plus d’intérêt que les Occidentaux en terme d’investissement. Ils y voient le formidable potentiel du tourisme balnéaire et des infrastructures déjà présentes dans le pays. A noter que la plupart des projets en cours d’exécution dans le secteur sont implantés dans les zones urbaines, ce qui va favoriser le tourisme d’affaires.

 

 

Destination les Antilles

Le président Sarkozy a annoncé samedi une série importante de mesures pour relancer le tourisme dans les Antilles. C’est en effet la priorité affichée du conseil régional de la Martinique, région qui a souffert à la fois de la crise mondiale et de la crise sociale locale de 2009. Ainsi, Air France reprendra dès novembre des liaisons hebdomadaires entre Roissy et Fort-de-France, cette liaison permettra d’attirer plus de touristes étrangers en réduisant le temps de transit. D’autre part, Lepoint explique que le gouvernement est prêt à étudier une adaptation des infrastructures aéroportuaires de la Guadeloupe et de la Martinique afin d’accueillir des très gros porteurs comme l’airbus A380 ou encore la rénovation des accès au site de Saint-Pierre, qui porte encore les stigmates de l’éruption de la Montagne Pelée en 1902.

 

 

La conjoncture canadienne est au beau fixe

Lapresseaffaires fait le point sur le tourisme au Canada qui se porte particulièrement bien. Les dépenses touristiques ont augmenté de 1,5 % au troisième trimestre, enregistrant une cinquième hausse trimestrielle consécutive. Les dépenses ont rattrapé le terrain perdu au cours du ralentissement de 2008 et sont mêmes supérieures de 2,6 % au niveau atteint avant le début du recul. L’emploi généré par le tourisme s’est accru de 0,7% grâce aux fortes hausses observées dans les secteurs de l’hébergement et des services de voyage. Plus particulièrement à Montréal, selon un bilan publié par Journalmetro le nombre de nuitées vendues s’est élevé à 4,8 millions en 2010. C’est 8,24 % de plus qu’en 2009 et aussi le meilleur score de la décennie explique Pierre Bellerose, porte parole de Tourisme Montréal. Le tourisme d’affaires est en pleine expansion dans la région et le taux de construction d’hôtels peut en témoigner (+ 10 % en cinq ans). Pour Pierre Bellerose, 2011 sera l’année de la mobilité en tourisme. L’essor des smartphones redessine la manière de pratiquer le tourisme avec des services innovants comme la géolocalisation, vous savez, en un clin d’œil, où se trouvent les restaurants les plus proches et quelles sont les critiques des anciens clients.

Publications associées
Tendances économiques

Edito Tourisme

Djerba sera la capitale mondiale de la francophonie en novembre 2021, si le contexte sanitaire permet à la Tunisie d’accueillir le 18ème Sommet de la Francophonie sur le thème « Connectivité dans la diversité : le numérique vecteur de développement et de solidarité dans l’espace francophone ». Sarra Maâouia a rappelé à cette occasion que l’espace francophone constitue un territoire de relations économiques et commerciales privilégiées, par son histoire et par sa langue.  C’est le moment de se souvenir que le français est la langue du Tourisme, et mon Edito de septembre 2017 sur ce thème est plus que jamais d’actualité. …
En savoir plus, lire la suite
Tendances économiques

Diasporas africaines, mobile money, quel avenir ? - Ares & Co

Ares_202001_AC_AfriqueTélécharger …
En savoir plus, lire la suite
Tendances économiques

Diaspora et Mobile Money : un vivier de croissance pour le continent africain - Ares & Co

Tant en France que dans les pays africains, il existe une prise de conscience bien réelle de l’importance de la diaspora et du rôle qu’elle peut jouer notamment comme accélérateur des économies du continent. Si toutes les générations diasporiques n’ont pas le même rapport à l’Afrique  – les anciennes générations se sentent « redevables », quand les nouvelles générations envisagent davantage l’Afrique comme une terre d’opportunité – une constante demeure : les transferts d’argent vont croissants. Même si l’essentiel des transferts réalisés vers l’Afrique sert encore à subvenir aux besoins des familles, les questions de développement économique local et de créations d’activités sont ouvertement discutées au sein des plus jeunes générations. …
En savoir plus, lire la suite