3, place de la Coupole, BP 98
94223 Charenton Cedex, France
Tendances économiques

Observatoire du tourisme francophone du 05 septembre 2011

Le tourisme se porte au bien au Maroc, nous apprend Actu Casafree, avec des recettes en hausse de 6,3% sur le premier semestre 2011, à 24,7 milliards de dirhams. Ce sont 200 000 touristes supplémentaires qui ont visité le royaume, pour atteindre les 4,2 millions de visiteurs. Ces hausses sont à mettre sur le compte des contingents en provenance de l’Allemagne, du Royaume-Uni, de la Belgique et des pays arabes.

 

 

Du côté des villes impliquées dans cette tendance, c’est Marrakech qui tire son épingle du jeu.La Vie Eco précise ainsi que la ville ocre près de 30% des touristes étrangers, dynamisant significativement son PIB, en 3e position dans le pays.

 

 

En France également, la clientèle étrangère était au rendez-vous cet été, rapporte le quotidien du tourisme. L’enquête menée par Atout France fournit des détails intéressants par pays d’origine des touristes : les Britanniques ont été un peu partout, les Néerlandais et les Asiatiques en hausse dans les zones montagneuses, ou encore les Espagnols dans les villes et sur les littoraux.

 

 

Paris n’est pas en reste, précise 20 Minutes, avec un nouveau record de fréquentation au premier semestre 2011. 7,7 millions de visiteurs sont passés par la capitale, un chiffre tiré principalement par les Chinois et les latino-américains (+17,7% et +22,5% respectivement). Le tourisme national reste également très important avec 4 millions de Français qui ont visité Paris sur la même période.

 

 

En Afrique, le Sénégal souhaite de son côté devenir un hub régional du tourisme d’affaires.Jeune Afrique note un nombre impressionnant de congrès, colloques et séminaires à Dakar, avec pour résultat une part importante des investissements privés effectués dans le tourisme d’affaires (30-35%). Ce choix s’explique aussi par la baisse du tourisme balnéaire, en Casamance notamment, que le pays entend bien compenser.

 

 

Le Mali voisin est également sur les rang, et pense pouvoir par le tourisme relancer les visites sur son territoire.AFP précise que les autorités ont mis en place un plan à destination des professionnels du secteur pour sécuriser les sites et ainsi rassurer les visiteurs potentiels suite à l’insécurité générée par le groupe Aqmi. Le Mali a perdu ces deux dernières années près de 76 millions d’euros de recettes en raison de ces menaces.

 

 

En Asie, enfin, d’autres statistiques ont été publiées au sujet du tourisme. Au Vietnam, nous apprend Vietnam Plus, le nombre de visiteurs est en hausse de 18,3%, à 4 millions, grâce notamment à la clientèle régionale en provenance du Cambodge, de la Chine et de Malaisie. La présence du Vietnam dans de nombreux salons et foires de promotion de cette destination ont donc eu un effet certain.

 

 

Enfin, en Polynésie, c’est le tourisme durable qui a le vent en poupe, avec, nous rapporte Tahiti Info, l’organisation de rencontres entre les CCI et des entreprises locales du secteur. Deux objectifs ressortent de ces échanges : l’acquisition de certification comme LEED, très exigeantes, et l’inclusion de la participation de la population aux réflexions sur le tourisme durable.

Publications associées
Tendances économiques

Edito Tourisme

Djerba sera la capitale mondiale de la francophonie en novembre 2021, si le contexte sanitaire permet à la Tunisie d’accueillir le 18ème Sommet de la Francophonie sur le thème « Connectivité dans la diversité : le numérique vecteur de développement et de solidarité dans l’espace francophone ». Sarra Maâouia a rappelé à cette occasion que l’espace francophone constitue un territoire de relations économiques et commerciales privilégiées, par son histoire et par sa langue.  C’est le moment de se souvenir que le français est la langue du Tourisme, et mon Edito de septembre 2017 sur ce thème est plus que jamais d’actualité. …
En savoir plus, lire la suite
Tendances économiques

Diasporas africaines, mobile money, quel avenir ? - Ares & Co

Ares_202001_AC_AfriqueTélécharger …
En savoir plus, lire la suite
Tendances économiques

Diaspora et Mobile Money : un vivier de croissance pour le continent africain - Ares & Co

Tant en France que dans les pays africains, il existe une prise de conscience bien réelle de l’importance de la diaspora et du rôle qu’elle peut jouer notamment comme accélérateur des économies du continent. Si toutes les générations diasporiques n’ont pas le même rapport à l’Afrique  – les anciennes générations se sentent « redevables », quand les nouvelles générations envisagent davantage l’Afrique comme une terre d’opportunité – une constante demeure : les transferts d’argent vont croissants. Même si l’essentiel des transferts réalisés vers l’Afrique sert encore à subvenir aux besoins des familles, les questions de développement économique local et de créations d’activités sont ouvertement discutées au sein des plus jeunes générations. …
En savoir plus, lire la suite