3, place de la Coupole, BP 98
94223 Charenton Cedex, France
Tendances économiques

Observatoire du tourisme francophone du 21 octobre 2011

Marseille accueille de plus en plus de congressistes

La cité phocéenne devient progressivement le centre de gravité du tourisme d’affaires sur le littoral méditerranéen, nous informe Les Echos. Entre les "rendez-vous" économiques, les colloques internationaux et les forums organisés, Marseille s’est taillé une réputation d’hôte de qualité. Les professionnels du tourisme souhaitent faire de la destination phocéenne "la place Vendôme du tourisme d’affaires".

 

 

Des sénateurs plaident pour "une grande politique du tourisme"

Si la France reste la première destination de tourisme au monde, elle ne se classe que troisième en terme de recette après les Etats-Unis et l’Espagne. Dans leur rapport intitulé "Le tourisme: un atout formidable pour la France" détaillé par Tourmag, les sénateurs André Ferrand et Michel Bécot en pointent les raisons: dispersion des moyens publics et la faible marge d’investissement d’Atout France, opérateur chargé du développement et de la promotion de la "destination France".

 

 

Paris accueille 4000 professionnels de groupe triés sur le volet.

Les 6 et 7 octobre 2011, la ville lumière a accueilli le 3ème salon Map pro, réunissant 4000 professionnels sélectionnés avec comme projet la signature de contrats, nous informe Tourmag. La France reste la destination phare de ce marché avec 73% des exposants; 116 destinations à travers le monde sont représentées, environ 12% des visiteurs seront des étrangers. A vocation internationale et marchande, ce salon fait de chaque visiteur un client potentiel.

 

 

Le tourisme responsable mieux connu, pas encore adopté de tous

D’après un sondage dévoilé à l’occasion des Trophées du Tourisme responsable, lors de l’International French Travel Market, le 21 septembre, Le Parisien nous indique que 75% des Français disent connaître le tourisme responsable, 83% se sentent mal informés et seuls 17% pratiquent cette manière de voyager. Les freins à ce type de pratique restent leurs coûts pour 62% des sondés et leurs visibilité pour 58% autres.

 

 

Madagascar veut créer une charte officielle du tourisme responsable.

Pariant sur l’essor du tourisme responsable, Madagascar envisage de créer une charte sur ce thème et d’organiser une conférence internationale sur ce sujet en 2012, rapporte Tourmag. Loin des chiffres de fréquentation touristique espérés, les professionnels du secteur misent sur une réglementation contrôlée et une offre attractive pour faire de Madagascar l’une des grandes destinations du tourisme responsable.

 

 

Le Maroc accueille le gotha du tourisme africain et mondial

Cette année, le Maroc a organisé les 26 et 27 septembre, la première édition du "Hôtel investment conference in Africa". Cette rencontre autour des investissements hôteliers en Afrique a réuni le gotha du secteur touristique mondial. L’enjeu est de taille: plus de 150 milliards de dollars de chiffre d’affaire prévus pour 2015 nous rapporte la vie eco. Les destinations les plus prisées restent le pays hôte, l’Afrique du Sud, le Kenya et le Nigéria.

 

 

L’Afrique sub-saharienne drague les touristes français

Avec la baisse de fréquentation touristique des pays d’Afrique du nord (-49 % pour la Tunisie), les tour-opérateurs diversifient leurs offres sur le continent en ciblant « l’Afrique noire » annonce Le Parisien. Ainsi, Nouvelles Frontières propose le Rwanda cet hiver, MonPays Tours s’intéresse pour sa part à l’Ethiopie et Air France, de son côté, mise sur la Guinée équatoriale et le Gabon.

 

 

Google et Go Voyages pourraient faire la paire

Après le rachat de ITA, société spécialisée dans l’agrégation des tarifs aériens, Google rentabilise cette opération (700 M$) via un partenariat avec le comparateur de prix Go voyages qui détient un inventaire unique et compétitif du marché européen, rapporte L’écho touristique. La concurrence s’inquiète de cette entrée sur le marché et craint qu’à terme Google devienne également un marchand.

 

 

Québec, sixième destination au monde

Selon le nouveau classement du prestigieux magazine Condé Nast Traveler publié aux États-Unis, Québec est la meilleure destination au Canada, la troisième en Amérique du Nord et la sixième au monde, rapporte Cyberpresse. Office du tourisme de Québec explique cette position par sa stratégie de communication sur les réseaux sociaux et sa capacité d’innovation évènementielle.

 

 

La Grèce et la Pologne resserrent leur coopération touristique

En Europe, les stratégies de coopération touristique se développent. La Grèce et la Pologne ont signé un accord de cinq ans qui prévoit des partenariats et des investissements communs en vu de d’accroître le flux de touristes dans leurs pays respectifs, indique l’Agence de Presse d’Athènes.

 

 

Le franc fort pèse toujours sur le tourisme en Suisse Romande

Malgré une monnaie forte, le tourisme en Suisse Romande se porte bien. Une érosion de la fréquentation se fait sentir mais l’année devrait se finir à l’équilibre, nous informe Le Matin. La diversification de l’origine des hôtes, en particulier de pays non influencés par le franc fort, comme la Chine, la Russie, le Brésil ou l’Inde, devraient compenser la venue des Européens.

Publications associées
Tendances économiques

Edito Tourisme

Djerba sera la capitale mondiale de la francophonie en novembre 2021, si le contexte sanitaire permet à la Tunisie d’accueillir le 18ème Sommet de la Francophonie sur le thème « Connectivité dans la diversité : le numérique vecteur de développement et de solidarité dans l’espace francophone ». Sarra Maâouia a rappelé à cette occasion que l’espace francophone constitue un territoire de relations économiques et commerciales privilégiées, par son histoire et par sa langue.  C’est le moment de se souvenir que le français est la langue du Tourisme, et mon Edito de septembre 2017 sur ce thème est plus que jamais d’actualité. …
En savoir plus, lire la suite
Tendances économiques

Diasporas africaines, mobile money, quel avenir ? - Ares & Co

Ares_202001_AC_AfriqueTélécharger …
En savoir plus, lire la suite
Tendances économiques

Diaspora et Mobile Money : un vivier de croissance pour le continent africain - Ares & Co

Tant en France que dans les pays africains, il existe une prise de conscience bien réelle de l’importance de la diaspora et du rôle qu’elle peut jouer notamment comme accélérateur des économies du continent. Si toutes les générations diasporiques n’ont pas le même rapport à l’Afrique  – les anciennes générations se sentent « redevables », quand les nouvelles générations envisagent davantage l’Afrique comme une terre d’opportunité – une constante demeure : les transferts d’argent vont croissants. Même si l’essentiel des transferts réalisés vers l’Afrique sert encore à subvenir aux besoins des familles, les questions de développement économique local et de créations d’activités sont ouvertement discutées au sein des plus jeunes générations. …
En savoir plus, lire la suite