3, place de la Coupole, BP 98
94223 Charenton Cedex, France
Point de vue des économistes

Le pouvoir de la destruction créatrice

Par Philippe AGHION, Céline ANTONIN, Simon BUNEL – Éditions Odile Jacob – 436 pages

Cet essai collectif, accessible à un public moins économiquement informé, très documenté, résulte très largement des cours et des  travaux de recherches dispensés sous l’égide de Philippe Aghion au Collège de France. 

Sa thèse centrale vise à éclairer le pouvoir de la  destruction créatrice identifiée par Schumpeter et celle de la transformation du  capitalisme pour « les orienter vers une prospérité plus durable et mieux partagée ». Les auteurs valident scientifiquement l’intuition Schumpeterienne et ils l’approfondissent : la destruction créatrice  est bien ce processus par lequel de nouvelles innovations se produisent continuellement et rendent les technologies existantes obsolètes, de nouvelles entreprises venant constamment concurrencer celles en place, de nouveaux emplois et activités étant  créés et sans cesse remplacées celles existantes.

Il montre, et la crise pandémique que nous vivons renforce la démonstration que, plutôt que de vouloir « dépasser » le  capitalisme il faut chercher à mieux le réguler.

Pour les auteurs, changer radicalement de système économique  alors que malgré ses effets pervers (inégalités, destructions  d’emplois, etc. ) le capitalisme  « a hissé nos sociétés à des niveaux de prospérité inimaginables en à peine deux cents ans !! », n’est pas la bonne option…  Car le pouvoir du  capitalisme  via cette  destruction  créatrice est dans sa capacité formidable à créer de la croissance.

« … Le  défi est alors de mieux appréhender les ressorts de ce pouvoir pour l’orienter dans la direction souhaitable…  vers une  croissance plus verte et plus juste ».  Comment minimiser les  effets potentiellement négatifs du système ?  Comment éviter que les innovateurs d’hier ne se  transforment  en  rentiers conservateurs ? Quelles forces utiliser et quelle place pour l’État dans ce défi ? 

Le  grand intérêt de ce remarquable ouvrage est d’apporter des réponses concrètes à nombre de ces questions à travers l’élaboration  d’un nouveau paradigme « …pour poursuivre et amplifier la quête de  richesse des Nations…. »

Pour  tous publics. Cette parution marquera  sans aucun doute de son empreinte 2020.

Philippe AGHION est professeur au Collège de France. Céline ANTONIN économiste à l’OFCE, maitre de conférences à Sciences Po. Simon BUNEL, économiste à la Banque de France.

À propos de l'auteur

Articles

Président en exercice de la Fédération Nationale des Cadres Dirigeants – FNCD – Centre de Réflexion et de représentation des dirigeants salariés qui fédère les principaux réseaux de dirigeants français. Président du Prix Turgot du meilleur livre d’économie financière. Président de l’Association des élèves et anciens élèves de l’Institut de haute finance. Président d’honneur et fondateur du Cercle Turgot : un think tank sur les sujets économiques, financiers, et de société. Auteur et chroniqueur économique, il est journaliste à Canal Académie, la radio internet de l’Institut de France où il anime plusieurs rubriques de littérature économique (Eclairages, au fil des pages, etc.). Autres chroniques sur Revue Banque, Échanges, Revue des Sciences de Gestion, Finyear, La Tribune, etc.
Publications associées
Point de vue des économistes

La Reconquista, la reconquête d'une civilisation perdue

Par le Général Vincent LANATA, Éditions Ovadia – 224 pages Le Général Vincent Lanata, ancien chef d’état-major de l’Armée de l’Air, grande Croix de la légion d’honneur, s’est aussi fait remarquer par ses talents  d’auteur féru d’histoire. En témoignent ses publications les plus récentes, « Trajectoires » (scudo) où il relate les chemins de sa vie extraordinaire à plus d’un titre, et, « les jours de Mai qui ont fait l’histoire de France» (Odile Jacob)  dans lequel il apporte ses éclairages sur cette étrange profusion d’événements historiques émaillant précisément ce « joli mois de Mai ». De là à penser que, …
En savoir plus, lire la suite
Point de vue des économistes

Religions et Union européenne

Par Philippe GUILLAUME, Authorhouse – 307 pages, 21 euros Partout dans le monde, mais en Europe en particulier, le « Religieux » questionne plus que jamais la laïcité tandis que le radicalisme islamique entretient les peurs du « grand remplacement ». La présence à Bruxelles de représentations officielles de différentes églises auprès de l’Union européenne marque leurs places historiques souvent majeures. L’influence religieuse est un fait incontestable, mais c’est un sujet paradoxalement peu étudié, sans doute laissé pour compte des grandes affaires  géo-stratégiques, économiques et monétaires qui préoccupent l’Union. Le Baron Philippe GUILLAUME, issu d’une vielle lignée de diplomates belges,  …
En savoir plus, lire la suite
Point de vue des économistes

Desprogres revient, ils sont devenus fous !

Il semble que la France soit désormais entrée en dictature : C’est ce qu’on nous dit à longueur de chaînes en continu et c’est incontestable ; d’ailleurs deux experts indépendants, les Présidents Poutine et Xi Ping en sont convenus (ils en rient encore) … Il faut donc, dans l’urgence, apporter une réponse à la hauteur de l’événement et de créer une nouvelle juridiction d’exception, dans le pays de droits de l’Homme : Le haut  tribunal des flagrants délires.  Seront appelés à comparaître celles et ceux dont l’absence manifeste de raison dans leurs  discours, …
En savoir plus, lire la suite