3, place de la Coupole, BP 98
94223 Charenton Cedex, France
Point de vue des économistes

Le libéralisme économique au milieu des Tempêtes

Par Jean-Pierre ESTIVAL – L’Harmattan – 240 pages

Après avoir été accepté, à contre cœur, comme le « pire des modèles à l’exception de tous les autres » pendant les années fastes et glorieuses, le libéralisme est à nouveau  assailli de toutes parts : « le Communisme est mort mais pas la pensée Marxiste », les illibéraux prospèrent, les insoumis agitent  la « nouvelle pensée économique »,  tandis que Keynes retrouve avec la crise pandémique de nombreux adeptes, dénonçant le concept d’un marché autorégulateur et appelant de leurs vœux une intervention majeure et pérenne de l’État salvateur.

Enfin les théoriciens de l’écologie « pour qui le capitalisme est à l’origine de tous les maux de la planète ont  trouvé un prompt renfort dans les thèses de ceux qui considèrent que le libéralisme a  poussé à brader aux  « … pays émergents l’essentiel de nos  activités stratégiques et sanitaires…»  Bref, « le mondialisme heureux » paraît avoir vécu.    

Aussi  dans ce contexte, cette nouvelle parution de Jean-Pierre ESTIVAL, politologue, économiste, et auteur de  talent, arrive à point nommé  pour ouvrir la réflexion sur la nécessité pour le libéralisme de se redéfinir, à défaut de se réinventer et de s’ouvrir plus complètement aux besoins sociétaux  du «  nouveau monde ». Pour l’auteur, c’est « l’entreprise » qui doit devenir le moteur de  cette évolution par le passage d’un  « capitalisme d’actionnaires » à un « capitalisme de stakeholders », c’est-à-dire d’un meilleur partage des responsabilités entre l’ensemble des acteurs  économiques, autrement dit des parties prenantes. Ainsi propose-t-il, à travers une argumentation particulièrement documentée passant en  revue les principales théories libérales et les critiques qui les accompagnent, les pistes pour un libéralisme économique plus inclusif, pour la nécessaire reconquête des souverainetés nationales ainsi que celles qui touchent à l’évolution du commerce international. Au fil des pages, on mesure l’immense défi que représente cette indispensable ( ?) révolution idéologique : comme le pensait l’économiste Tyler Cowen : 

«… il faut démontrer sans cesse et toujours qu’un monde plus libre est un monde meilleur pour le plus  grand nombre … »

Les remises en cause engendrées par la crise pandémique sont sans doute de nature à permettre  d’avancer radicalement dans ce sens, peut être sur les pas des pratiques du modèle singapourien : 

« la démocratie à la base, l’expérience au milieu et la méritocratie au sommet »

Quelques leçons liées au coronavirus et une esquisse du monde d’après, précieuses tant pour la  réflexion que pour la pédagogie économique et accessible à tout public.

Jean-Pierre ESTIVAL, politologue, Docteur d’Etat en sciences  économiques, auteur primé par la 32e édition  du Prix Turgot est enseignant et expert sur les sujets des ex-PECO et le Moyen Orient.

À propos de l'auteur

Articles

Président en exercice de la Fédération Nationale des Cadres Dirigeants – FNCD – Centre de Réflexion et de représentation des dirigeants salariés qui fédère les principaux réseaux de dirigeants français. Président du Prix Turgot du meilleur livre d’économie financière. Président de l’Association des élèves et anciens élèves de l’Institut de haute finance. Président d’honneur et fondateur du Cercle Turgot : un think tank sur les sujets économiques, financiers, et de société. Auteur et chroniqueur économique, il est journaliste à Canal Académie, la radio internet de l’Institut de France où il anime plusieurs rubriques de littérature économique (Eclairages, au fil des pages, etc.). Autres chroniques sur Revue Banque, Échanges, Revue des Sciences de Gestion, Finyear, La Tribune, etc.
Publications associées
Point de vue des économistes

La Reconquista, la reconquête d'une civilisation perdue

Par le Général Vincent LANATA, Éditions Ovadia – 224 pages Le Général Vincent Lanata, ancien chef d’état-major de l’Armée de l’Air, grande Croix de la légion d’honneur, s’est aussi fait remarquer par ses talents  d’auteur féru d’histoire. En témoignent ses publications les plus récentes, « Trajectoires » (scudo) où il relate les chemins de sa vie extraordinaire à plus d’un titre, et, « les jours de Mai qui ont fait l’histoire de France» (Odile Jacob)  dans lequel il apporte ses éclairages sur cette étrange profusion d’événements historiques émaillant précisément ce « joli mois de Mai ». De là à penser que, …
En savoir plus, lire la suite
Point de vue des économistes

Religions et Union européenne

Par Philippe GUILLAUME, Authorhouse – 307 pages, 21 euros Partout dans le monde, mais en Europe en particulier, le « Religieux » questionne plus que jamais la laïcité tandis que le radicalisme islamique entretient les peurs du « grand remplacement ». La présence à Bruxelles de représentations officielles de différentes églises auprès de l’Union européenne marque leurs places historiques souvent majeures. L’influence religieuse est un fait incontestable, mais c’est un sujet paradoxalement peu étudié, sans doute laissé pour compte des grandes affaires  géo-stratégiques, économiques et monétaires qui préoccupent l’Union. Le Baron Philippe GUILLAUME, issu d’une vielle lignée de diplomates belges,  …
En savoir plus, lire la suite
Point de vue des économistes

Desprogres revient, ils sont devenus fous !

Il semble que la France soit désormais entrée en dictature : C’est ce qu’on nous dit à longueur de chaînes en continu et c’est incontestable ; d’ailleurs deux experts indépendants, les Présidents Poutine et Xi Ping en sont convenus (ils en rient encore) … Il faut donc, dans l’urgence, apporter une réponse à la hauteur de l’événement et de créer une nouvelle juridiction d’exception, dans le pays de droits de l’Homme : Le haut  tribunal des flagrants délires.  Seront appelés à comparaître celles et ceux dont l’absence manifeste de raison dans leurs  discours, …
En savoir plus, lire la suite