3, place de la Coupole, BP 98
94223 Charenton Cedex, France
Point de vue des économistes

La Reconquista, la reconquête d’une civilisation perdue

Par le Général Vincent LANATA, Éditions Ovadia – 224 pages

Le Général Vincent Lanata, ancien chef d’état-major de l’Armée de l’Air, grande Croix de la légion d’honneur, s’est aussi fait remarquer par ses talents  d’auteur féru d’histoire. En témoignent ses publications les plus récentes, « Trajectoires » (scudo) où il relate les chemins de sa vie extraordinaire à plus d’un titre, et, « les jours de Mai qui ont fait l’histoire de France» (Odile Jacob)  dans lequel il apporte ses éclairages sur cette étrange profusion d’événements historiques émaillant précisément ce « joli mois de Mai ». De là à penser que, dans le contexte politique électrisé que nous connaissons, cette série pourrait bien se prolonger dès 2022 et sans doute bien au-delà…

 Aussi, rien de surprenant si dans son nouvel essai il récidive, innovant  toutefois puisque choisissant la fiction comme nouveau mode d’expression. Au service de l’imaginaire de ses fidèles ou nouveaux lecteurs, il se projette dans ce roman animé d’une plume toujours aussi alerte et précise en… Mai  2042,  quelque part en  Corse…   Au moment où la France, à la suite de bouleversements politiques, est depuis plus de dix années devenue une République Islamiste… la charia est appliquée avec rigueur, lui faisant tourner le dos à la civilisation judéo-chrétienne dans  laquelle s’était inscrite son histoire depuis plusieurs millénaires…

Mais là s’arrête toute forme de fatalisme car, nouveau clin d’œil à l’histoire, les convictions profondes de l’auteur le portent plutôt à imaginer que, au bout  du bout, « …des hommes et des femmes de toutes confessions, courageux et entreprenants n’hésiteraient pas à mettre leur vie au bout de leur combat et iraient par des voies les plus légales et … après bien des péripéties… remettre la France dans le lit de son Histoire, comme Nation démocratique et attachée à la laïcité… ». « La Reconquista » d’une civilisation perdue se serait alors mise en marche comme celle conduite par les rois catholiques contre les envahisseurs musulmans au XVe siècle.

Cette fiction qui compose la première partie de cet essai, (les plus optimistes considéreront peut-être que ce n‘est qu’une fiction ?) s’ouvre sur un second chapitre où l’auteur revient à la réalité des faits et analyse avec la rigueur héritée  de son  riche parcours, les causes qui pourraient faire basculer le pays dans une telle situation cataclysmique. La poussée de l’islam radical se fait de plus en plus pressante et occupe une part importante de l’espace médiatique … et ce n’est sans doute qu’un  début.

Aussi le grand mérite de cette réflexion reste, face à ce risque difficilement contestable, de proposer à la fois le regard d’un observateur engagé dont le métier a consisté à vivre en permanence dans l’anticipation des événements (quand on est pilote de chasse il n’y a guère d’autres choix), mais aussi avec celui de « l’honnête homme » doté d’une vraie sensibilité politique et civilisationnelle.

Le Général est convaincu, avec un optimisme qui force le respect, que la réponse reste, quoiqu‘il en soit (ou coûte ?) dans la main du Politique : « …qui devra faire preuve d’intransigeance et de courage, ne pas céder par angélisme, couardise ou délibérément, à des compromissions qui peuvent paraître aujourd’hui anodines, mais qui, cumulées, renferment un germe mortel pour l’avenir… » et pour ce faire, rien de mieux que de méditer la pensée d’Augustin d’Hippone, dit Saint Augustin :

 » À force de tout voir, on finit par tout supporter ;

À force de tout supporter on finit par tout tolérer ;

À force de tout tolérer on finit par tout accepter ;

À force de tout accepter on finit par tout approuver « 

D’un autre côté, on prête à Saint Benoît cette marque d’un grand réalisme lorsqu’il affirmait : « Et, dans les plus grandes difficultés, les moines feront ce qu’ils pourront ». La sagesse du moment recommanderait de commencer sans  plus tarder..

On ne sort pas indemne de la lecture de ce roman visionnaire. Précieux pour tous publics désireux de mieux appréhender le débat civilisationnel émergent.

À propos de l'auteur

Articles

Président en exercice de la Fédération Nationale des Cadres Dirigeants – FNCD – Centre de Réflexion et de représentation des dirigeants salariés qui fédère les principaux réseaux de dirigeants français. Président du Prix Turgot du meilleur livre d’économie financière. Président de l’Association des élèves et anciens élèves de l’Institut de haute finance. Président d’honneur et fondateur du Cercle Turgot : un think tank sur les sujets économiques, financiers, et de société. Auteur et chroniqueur économique, il est journaliste à Canal Académie, la radio internet de l’Institut de France où il anime plusieurs rubriques de littérature économique (Eclairages, au fil des pages, etc.). Autres chroniques sur Revue Banque, Échanges, Revue des Sciences de Gestion, Finyear, La Tribune, etc.
Publications associées
Point de vue des économistes

Religions et Union européenne

Par Philippe GUILLAUME, Authorhouse – 307 pages, 21 euros Partout dans le monde, mais en Europe en particulier, le « Religieux » questionne plus que jamais la laïcité tandis que le radicalisme islamique entretient les peurs du « grand remplacement ». La présence à Bruxelles de représentations officielles de différentes églises auprès de l’Union européenne marque leurs places historiques souvent majeures. L’influence religieuse est un fait incontestable, mais c’est un sujet paradoxalement peu étudié, sans doute laissé pour compte des grandes affaires  géo-stratégiques, économiques et monétaires qui préoccupent l’Union. Le Baron Philippe GUILLAUME, issu d’une vielle lignée de diplomates belges,  …
En savoir plus, lire la suite
Point de vue des économistes

Desprogres revient, ils sont devenus fous !

Il semble que la France soit désormais entrée en dictature : C’est ce qu’on nous dit à longueur de chaînes en continu et c’est incontestable ; d’ailleurs deux experts indépendants, les Présidents Poutine et Xi Ping en sont convenus (ils en rient encore) … Il faut donc, dans l’urgence, apporter une réponse à la hauteur de l’événement et de créer une nouvelle juridiction d’exception, dans le pays de droits de l’Homme : Le haut  tribunal des flagrants délires.  Seront appelés à comparaître celles et ceux dont l’absence manifeste de raison dans leurs  discours, …
En savoir plus, lire la suite
Point de vue des économistes

Les algorithmes font-ils la loi ?

Par Aurélie JEAN, l’Observatoire – 221 pages Les algorithmes ont pris place dans le haut du palmarès des peurs montantes, générées par notre « nouvelle société numérique » dans laquelle nous sommes, sans doute, définitivement installés. La crainte d’une perte de contrôle généralisée de nos vies liée à l’intelligence artificielle s’appuie notamment sur une méconnaissance des algorithmes qui rythment nos actes et les séquences de vie  dans leur quasi-totalité  (mobilité, santé, travail, etc. ) . En outre, la difficulté de compréhension, et plus encore  la maîtrise de leurs subtilités ajoutent à la confusion qui touche à leur utilisation et au danger qu’ils sont supposés représenter. …
En savoir plus, lire la suite