LANGUE FRANÇAISE

Le Forum Francophone des Affaires, 1ère organisation économique internationale qui accompagne les entreprises de la zone francophone, développe son observatoire économique. D’éminents experts y apportent leurs analyses et témoignages et de nombreuses signatures de tous horizons y commentent l’actualité.

Référencé par les organisations internationales, les gouvernements, les entreprises, l’Observatoire a pour vocation d’éclairer la prise de décision des responsables économiques et politiques.

Retrouvez chaque mois les actualités de la langue française sur un point intéressant l’espace économique francophone

Bernard CERQUIGLINI

Octobre 2019

Exclu et inclus

Voilà une des singularités de la langue française (rassurons-nous, elle n’en manque pas) : si l’on rapproche exclu et inclus, on doit convenir que c’est le premier qui est anormal. Lire la suite

Septembre 2019

Dispendieux et somptuaire

Dispendieux se répand comme une traînée de poudre. Pourquoi utilise-t-on un tel adjectif ? Tout simplement parce qu’il fait chic, et semble par sa forme évoquer le luxe : un train de vie dispendieux, des repas, des plaisirs dispendieux. C’est le type même de mot savant, que l’on croit noble et qui est seulement cuistre. On l’a calqué au XVe siècle sur le latin dispendiosus, issu du nom dispendium  « la dépense », dérivé du verbe dispendere « dépenser ». Signifiant « qui occasionne de grands frais », il est synonyme de cher, onéreux, coûteux, voire ruineux, que l’on doit largement lui préférer. Lire la suite

Juillet 2019

Compter, sans s’en laisser conter

L’orthographe française, au rebours de l’italienne, par exemple, n’a pas pour seule (ou principale) mission de transcrire les sons. L’évolution phonétique du français, langue romane germanisée, ayant produit dans cette langue de nombreux homonymes, on tend à les distinguer par la graphie. Il arrive même que l’orthographe distingue les deux emplois principaux, et fort distincts, du même verbe ; c’est le cas pour compter et conter. Lire l’article…

Juin 2019

Portefeuille

 La langue française fabrique aisément des substantifs à l’aide du verbe porter à la troisième personne, suivi d’un complément. Le grand dictionnaire Trésor de la langue française en contient plus de 200 : porte-aiguille, porte-allumettes, porte-amarre, porte-avions, porte-bagages, etc. Et le processus est productif : j’invente à l’instant un porte-DVD. Lire l’article…

Mai 2019

Une réduction est exclue, car la taxe est incluse.

 Le verbe exclure a pour participe exclu (sans s), au rebours du verbe inclure. Voilà bien une des singularités de la langue française ; rassurons-nous, elle n’en manque pas.

Et le plus étonnant : c’est exclu, sans s, qui est anormal. Lire l’article…

Mars 2019

Euro

Ma boulangère vend son pain de campagne [deux – euros dix centimes]. Elle semble mettre le plus grand soin à ne pas pratiquer la liaison, malgré mes remarques, discrètes il est vrai car son pain est bon. D’où provient cette réticence à ne pas lier ? Lire l’article…

Février  2019

Francophonie des affaires (suite)

On ne saura assez vanter le Vocabulaire francophone des affaires, préparé et publié conjointement par la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (France) et l’Office québécois de la langue française. Téléchargeable sur leurs sites, ce guide montre la vitalité, la précision et la variété du français dans un domaine que l’on croit bien à tort livré à la langue anglaise. Lire l’article…

Janvier 2019

Francophonie des affaires

On ne saura assez vanter le Vocabulaire francophone des affaires, préparé et publié conjointement par la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (France) et l’Office québécois de la langue française. Téléchargeable sur leurs sites, il montre la vitalité, la précision et la variété du français dans un domaine que l’on croit bien à tort livré à la langue anglaise. Lire l’article…