Langue française

Portefeuille


 La langue française fabrique aisément des substantifs à l’aide du verbe porter à la troisième personne, suivi d’un complément. Le grand dictionnaire Trésor de la langue française en contient plus de 200 : porte-aiguille, porte-allumettes, porte-amarre, porte-avions, porte-bagages, etc. Et le processus est productif : j’invente à l’instant un porte-DVD.

Cela est d’un grand secours pour la langue technique, qui doit innover à tout instant afin de désigner les objets nouveaux.

Ce processus néologique, qu’il convient d’encourager, est néanmoins marqué de plusieurs difficultés.

En savoir plus, lire la suite
Langue française

Fortune

Il y a parfois de l’optimisme dans la langue. Le cas n’est pas fréquent ; raison de plus pour le souligner, dans un domaine qui concerne directement le Forum francophone des affaires. Le mot fortune en est un bon exemple. Il est issu du latin Fortuna, la divinité qui présidait à la destinée humaine. Fortune a donc d’abord signifié « le destin », qu’il soit bon ou mauvais. Dans l’ancienne langue le mot est synonyme de heur, …
En savoir plus, lire la suite
Langue française

Talent

Se doute-t-on que l’histoire du mot talent, « aptitude particulière et remarquable », est liée à l’économie ? Très courant en ancien français, ce mot, jusqu’au XVIe siècle, a désigné le désir. On disait en faire à son talent pour « agir à sa guise » ; on atalentait la personne aimée, ce qui est charmant. Il est issu du latin talentum, qui désigne une masse métallique, un poids, et provient lui-même du grec talanton, …
En savoir plus, lire la suite
Langue française

Pérenne

La langue des affaires a ses modes, elle aussi. Depuis quelque temps, elle utilise beaucoup l’adjectif pérenne : on parle d’un investissement ou d’un contrat pérenne.Cet adjectif étrange (il a au masculin une forme de féminin) se rencontre pour la première fois chez Montaigne. Dans ses Essais, celui-ci parle du monde comme d’une branloire  pérenne, c’est-à-dire comme une agitation perpétuelle.Montaigne a emprunté cet adjectif au latin perennis, lui-même est issu de per + annus « qui dure toute l’année ». …
En savoir plus, lire la suite
Langue française

Agenda

Purisme, sans doute. Mais je n’aime pas l’usage qui se répand en français contemporain (monde des affaires comme univers politique) du mot agenda.Pour vous comme pour moi, un agenda est un calepin consacrant une page à chaque jour, et sur lequel on note ses rendez-vous (en Suisse, depuis longtemps, on les agende ; telle réunion est agendée pour le 3 juin). D’où les locutions : agenda de poche ou de bureau, agenda électronique, etc.Or on lit et on entend, par exemple, que le secrétaire général des Nations unies s’est fixé un nouvel agenda, …
En savoir plus, lire la suite