Langue française

Décade et décennie

Ne craignons pas d’être un peu puriste ; à bon escient du moins.

Je n’aime pas, mais alors pas du tout, que l’on confonde la décade et la décennie.

La seconde est transparente ; on n’y entend le mot latin annus, c’est-à-dire l’année. Une décennie est une durée de dix ans.

Les choses sont moins claires, il est vrai, avec décade. Contrairement à ce que l’on pense, celle-ci ne provient pas du latin dies, « le jour ». Le mot fut emprunté au XIVe siècle au bas latin 

En savoir plus, lire la suite
Langue française

Saboter

Dans la trame des mots de la langue courante s’aperçoit l’image de la société ancienne. Prenez les mots saboter et sabotage ; pense-t-on, en les employant, au mot sabot ? Ils proviennent pourtant de cette chaussure rudimentaire faite de bois. Saboter a signifié, tout naturellement, « fabriquer des sabots » ; le sabotage était alors synonyme de saboterie. Plus intéressant saboter a eu le sens de « faire du bruit avec ses sabots », puis de « marcher lourdement, grossièrement ». Au sabot s’associe l’idée de naïveté rurale (avoir les deux pieds dans le même sabot), …
En savoir plus, lire la suite
Langue française

Prescription et proscription

Il importe de ne pas confondre la prescription et la proscription. Le premier est lié au verbe prescrire. Ce dernier provient du latin praescribere, de prae « devant » et scribere « écrire », c’est-à-dire « écrire en tête, mentionner d’avance ». Le verbe prescrire possède deux sens principaux. Tout d’abord, « écrire d’avance » a signifié « libérer quelqu’un d’une obligation au-delà d’un certain temps ». Il peut s’agir d’une dette ou de la possibilité d’être condamné. D’où le sens encore actuel de  …
En savoir plus, lire la suite
Langue française

Comorbidité, cluster, tracking

La crise sanitaire a fait entrer dans la langue commune des termes jusque-là spécifiques à la langue médicale. Ils portent en eux des traits propres à cette langue. D’une part, un emploi étymologique. C’est le cas de comorbidité, qui peut être mal interprété. Depuis les années 1830, l’adjectif morbide a le sens de « malsain, qui possède un goût pour l’anormal ». Il s’agit toutefois d’un emploi figuré de l’adjectif issu du latin morbidus, « malade », : morbide désigne ce qui est relatif à la maladie. Le substantif morbidité, …
En savoir plus, lire la suite
Langue française

Faut-il dire le ou la covid 19 ?

Covid est l’acronyme de corona virus disease. On ajoute 19 à cause de la date de sa découverte : 2019. Les acronymes prennent en général le genre du nom qui constitue le centre de l’expression qu’ils abrègent.  On dit ainsi la S.N.C.F., pour la Société nationale des chemins de fer français). Quand il s’agit d’acronymes anglais, on procède par traduction. On dit le FBI, pour Federal Bureau of Investigation, bureau se traduisant aisément par bureau. …
En savoir plus, lire la suite